top of page

Percer les secrets des œuvres du patrimoine en faisant parler leurs atomes

Quand : Mardi 12 mars, 13h30

: amphithéâtre Godechot, ENSCM, Montpellier

Conférencier : Didier Gourier (professeur émérite à Chimie-ParisTech-PSL et professeur honoraire à l’Institut Universitaire de France)


Les œuvres d’art anciennes et les objets archéologiques présentent souvent une complexité chimique et physique qui cache une grande part du mystère sur leur histoire. Par quels procédés ont-ils été fabriqués, quelle est la provenance de leurs matériaux constitutifs, comment se dégradent-ils, présentent-ils des anomalies chimiques pouvant les suspecter d’être des faux ? etc… Autant de questions auxquelles une analyse fine de leur composition chimique et des atomes qui y sont piégés à l’état de traces peuvent apporter des éléments de réponse. Les objets du patrimoine ont cependant une contrainte : ils sont généralement très précieux, voire uniques, ce qui impose d’explorer leurs atomes de manière non invasive et sans les endommager. De telles analyses « sans toucher » l’objet peuvent se faire en sondant les différentes couches électroniques des atomes à l'aide de rayonnements (photons, particules chargées …), et en cartographiant spatialement les rayonnements émis en réponse à cette excitation. A cet égard, l’Accélérateur Grand Louvre d’Analyse Elémentaire (AGLAÉ) constitue l’unique grand instrument à combiner à la fois une localisation stratégique dans un environnement muséal et une application entièrement dédiée à l’analyse d’objets du patrimoine. Des particules nucléaires (protons, deutons ou hélions) sont projetées à grande vitesse sur les objets à analyser, et sont freinées par la matière qui, en retour, émet différents types de rayonnements (rayons X et gamma, lumière visible, particules nucléaires) que l’on peut cartographier, délivrant ainsi autant de messages qui permettent de percer quelques secrets des objets du patrimoine.

Cette exploration à l’échelle atomique sera illustrée à partir d'exemples d’analyses de peintures de la Renaissance et d’objets de l’antiquité.


Ligne haute énergie de l’accélérateur AGLAE

© Christophe Hargoues / C2RMF / CNRS Photothèque

 


Analyse par faisceau de protons d’une statuette du trésor gallo-romain de Bavay (IIIème siècle après JC)

© Christophe Hargoues / C2RMF / CNRS Photothèque

 



Didier Gourier est professeur émérite à Chimie-ParisTech-PSL et professeur honoraire à l’Institut Universitaire de France. Après son doctorat en science des matériaux de l’université Pierre et Marie Curie, il a occupé un poste d’ingénieur à la CGE (devenue Alcatel) de 1979 à 1981, puis a poursuivi sa carrière comme enseignant-chercheur à partir de 1982.

Son domaine de recherche est la physico-chimie des matériaux pour applications dans des domaines diverses, comme par exemple celui des batteries au sodium et au lithium, des matériaux pour la détection de rayonnements ionisants, ou des nanomatériaux pour l’imagerie optique médicale non invasive. A partir des années 2000, il s’est également intéressé à la matière organique du système solaire primitif en liaison avec l’origine de la vie. Il a créé en 2014 une équipe de recherche mixte entre Chimie-ParisTech et le Centre de Recherche et de Restauration des Musées de France (C2RMF), et a été responsable du projet du nouvel accélérateur de particules du Louvre (AGLAE).

Il est auteur de 194 publications dans les journaux à comité de lecture, de plusieurs chapitres de livres et de 6 brevets.

Il a exercé différentes responsabilités tout au long de sa carrière, dont la direction de l’UMR7574-CNRS (2001-2004), de la FR3443-CNRS (2012-2015) et de la FR3506-CNRS (2015-2021). Il a été directeur scientifique de Chimie-ParisTech de 1993 à 2006. Au niveau national il a été conseiller à la Direction de la Recherche du ministère chargé de la recherche de 1998 à 2003, et membre de la Mission de la Stratégie du CNRS de de 2006 à 2009.

Il a été membre du Comité d’éthique du CNRS de 2012 à 2021.

Didier Gourier est Commandeur de l’Ordre des Palmes Académiques.

64 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page